Développement Durable

Vie Étudiante

Initiatives Étudiantes

Brigade verte du Cégep John Abbott

La Brigade verte est un groupe d’étudiant(e)s bénévoles qui cherchent à promouvoir le développement durable au Cégep. La Brigade participe aux événements de développement durable et sensibilise également les étudiant(e)s et les membres du personnel du Cégep John Abbott au tri des déchets lors des événements. Grâce à la Brigade verte, il est plus facile pour les personnes qui organisent les événements de détourner la plupart de leurs matières résiduelles des sites d’enfouissement et, dans certains cas, de tenir des événements zéro déchet. Les étudiant(e)s peuvent utiliser ces heures pour contribuer aux exigences du certificat de reconnaissance de l’engagement étudiant et du certificat en études environnementales.

Photo: Shannon Coulter-Low
The Sprout House

The Sprout House est un espace intérieur de culture maraîchère situé dans le pavillon des sciences Anne-Marie Edward du Cégep John Abbott. On y trouve des tablettes pour micropousses et des tours hydroponiques. Les micropousses sont essentiellement des semis qui viennent de passer la phase de germination. Ces petits plants sont environ cinquante fois plus nutritifs que leur équivalent en poids au stade mature; ils offrent donc davantage de bienfaits pour la santé. Les tours hydroponiques sont composées d’un bassin d’eau, d’une pompe, d’un système de tuyaux et d’une coque extérieure munie de lumières pour permettre la croissance de 80 plants.

L’espace The Sprout House a été créé dans le but d’aider la communauté du Cégep John Abbott en fournissant des produits frais aux étudiant(e)s vivant dans l’insécurité alimentaire qui comptent sur la banque alimentaire JAC Pantry, en éduquant les gens sur le jardinage hydroponique intérieur et l’autosuffisance et en créant un espace vert apaisant sur le campus, tout en favorisant la contribution de l’établissement aux objectifs de développement durable des Nations Unies. À l’automne 2022, The Sprout House a remporté le prix provincial Forces Avenir pour le meilleur projet dans la catégorie Environnement.

Photo: Shannon Coulter-Low
Jardin de JAC Harvest

Le jardin potager du campus est géré par le club JAC Harvest. Créé en 2013, le jardin est situé entre les pavillons Hochelaga et Anne-Marie Edward. Le financement de ce projet qui a vu le jour à l’initiative des étudiant(e)s provient d’une subvention du Fonds « Vers un avenir durable » de la Ville de Sainte-Anne-de-Bellevue. Chaque année, les étudiant(e)s cultivent des plants à partir de semences à l’intérieur et les transplantent au jardin au printemps. Les fruits et légumes sont remis à la banque alimentaire JAC Pantry pour les étudiant(e)s qui font face à l’insécurité alimentaire.  

Photo: Shannon Coulter-Low
Clubs environnementaux

En plus du club de jardinage JAC Harvest, le Cégep John Abbott compte également un club environnement (Eco-JAC), un club d’escalade (Rock Climbing club) et un club d’aventure en plein air (Outdoor Adventure Club). 
Eco-JAC est un club qui permet aux étudiant(e)s d’en apprendre davantage sur les pratiques de développement durable et de les transmettre à leurs pairs. Le club d’escalade et le club d’aventure en plein air organisent des sorties d’escalade, de randonnée et de camping pour leurs membres. Les deux mettent en pratique le principe « Ne laisser aucune trace ».  

Espace détente Zen Zone

Ce salon étudiant a été complètement réaménagé en prévision du retour des étudiant(e)s en personne afin de créer un espace calme et paisible pour étudier, dîner ou simplement se détendre. Un mur à une extrémité de la pièce a été peint en vert, et l’espace a été rempli de grandes plantes et de chaises longues. Les membres du club étudiant Eco-JAC prennent soin des plantes. 

Photo: Shannon Coulter-Low

Événements et campagnes de sensibilisation

Défi écologique (Eco-Challenge)

Au cours du mois d’avril, le Comité du développement durable invite les étudiant(e)s et le personnel à participer au Eco-Challenge dans le cadre du Mois de la Terre. Offert par Ecochallenge.org, ce défi propose des actions quotidiennes ou ponctuelles, pour lesquelles les participantes et participants accumulent des points et se mesurent à d’autres équipes en Amérique du Nord. En avril 2022, l’équipe du Cégep John Abbott s’est le mieux classée au Canada et a eu les effets positifs suivants (Voir la photo). Source: Ecochallenge.org

 

 

 

 

 

Semaine des artisan(e)s
Photo: Jessica Burpee

Chaque année, la Semaine des artisan(e)s a lieu durant la session d’automne. En 2022, environ 300 étudiantes et étudiants y ont participé. Elles et ils étaient enthousiastes à l’idée d’apprendre à tricoter, à crocheter, à repriser et à coudre, même si ces activités étaient plus difficiles qu’ils ne l’avaient prévu. Nombre de personnes ont mentionné avoir apprécié l’atmosphère détendue et le fait d’avoir l’occasion de décompresser.  

Selon l’organisateur et l’organisatrice de l’événement, Tom Young et Candis Steenbergen (Lettres), l’un des objectifs de la Semaine des artisan(e)s est de bâtir une communauté basée sur une vision différente des liens qui unissent les gens, en nous adonnant dans un esprit de camaraderie à des activités qui peuvent sembler dépassées, fastidieuses ou futiles, mais qui nous lient à une longue tradition d’artisanat et de débrouillardise. Le fait d’apprendre à tricoter ne sauvera pas le monde, mais pourrait changer votre façon de voir les vêtements que vous portez et vous permettre d’apprécier davantage tout le travail qu’exige la fabrication d’un vêtement. 

 

 

 

 

Campagne de sensibilisation aux ODD

Au printemps 2021, une campagne a été lancée pour promouvoir les objectifs de développement durable (ODD) auprès de la communauté du Cégep. Des publications contenant des liens vers de l’information et des ressources pertinentes de la bibliothèque ont été créées et ajoutées tous les deux jours sur le portail interne de l’école. Les étudiant(e)s ont créé une page Instagram pour promouvoir les 17 objectifs de développement durable et bonifier les publications sur le portail. Toutes les deux semaines, la bibliothèque a affiché un présentoir virtuel sur son site Web, proposant des suggestions de livres et de films en lien avec l’un des ODD. Les représentant(e)s des étudiant(e)s du groupe de travail ont ensuite créé une vidéo promotionnelle de 3 minutes sur les ODD pour le Forum de réflexion sur les ODD de Collèges et instituts canadiens (CICan). La vidéo se trouve dans la Boîte à outils ODD de CICan.

La campagne comprenait également une conférence virtuelle intercollégiale donnée par le professeur Charles Hopkins, titulaire de la Chaire UNESCO sur la réorientation de la formation des enseignant(e)s vers le développement durable. Cette présentation portait sur le rôle des établissements d’enseignement supérieur dans l’adoption des objectifs de développement durable.  

Campagne sur l’autobus 419 
Design: Caroline Ghenadenik

Au printemps 2022, le Comité de développement durable a lancé une campagne pour encourager les étudiant(e)s à s’exprimer sur le fort achalandage de la populaire ligne d’autobus 419 qui amène les étudiant(e)s au campus. Une affiche conçue par des étudiant(e)s et imprimée sur des tableaux-annonces a été installée à la gare d’autobus, affichant le message « Améliorez l’autobus 419! » Les étudiant(e)s étaient invité(e)s à utiliser un lien menant directement au formulaire de plainte sur le site Web de la Société de transport de Montréal (STM) et à formuler une plainte. Une campagne de suivi a été menée à l’automne de la même année, lorsque la STM a effectué des consultations sur leurs circuits d’autobus. 

 

 

 

 

 

 

Série de conférences sur la justice et l’action climatique autochtones

La série de conférences sur la justice et l’action autochtones a eu lieu au cours de l’hiver 2021. Elle visait à permettre aux participantes et participants de repenser la façon dont nous percevons, envisageons et affrontons la crise climatique. La série a commencé avec Sheila Watt-Cloutier qui a exposé l’impact des changements climatiques sur la vie et la culture inuites, tout en célébrant la force d’une vision du monde inuite comme raison d’espérer. Marlene Hale a ensuite discuté des réalités persistantes de l’opposition des Wet’suwet’en au gazoduc Coastal GasLink, avant qu’Iako’tsi:rareh Amanda Lickers nous apprenne à voir la violation des droits fonciers comme une violation du corps. Finalement, LeanneBetasamosake Simpson a démontré le pouvoir des contes en réimaginant les rôles des barrages blocus autochtones, qu’elle met en parallèle avec le rôle écologique vital de notre cousin le castor.

Série de conférences Forward Momentum

La série de conférences Forward Momentum a eu lieu pendant la session d’hiver 2021. Quatre conférencières et conférenciers se sont joints à nous de partout en Amérique du Nord. Le thème : comment aller au-delà de l’action individuelle et exprimer notre appui aux efforts collectifs déployés pour promouvoir des changements à grande échelle. Seth Wynes, boursier postdoctoral à l’Université Concordia, a mis en lumière la façon de faire pression efficacement afin que nos représentantes et représentants changent les lois. Tzeporah Berman, de Stand.earth, a parlé du Traité de non-prolifération des combustibles fossiles qui fait des vagues partout dans le monde. DurwoodZaelke et Romina Picolotti, de l’Institute for Governance and Sustainable Development de Washington, ont parlé de la façon dont nous pouvons réduire rapidement nos émissions en ciblant certains gaz à effet de serre plus puissants que le dioxyde de carbone, en s’inspirant de la réussite du Protocole de Montréal qui interdit l’utilisation des CFC. 

back Aller au contenu principal